Le mois de Juin aura été riche en lecture, découvertes et coups de coeur ! Quel est votre bilan de ce mois ? N’hésitez pas à m’écrire en commentaires les livres qui vous ont marqués ou déçus, c’est souvent grâce à vos suggestions que je fais de belles découvertes !


Mon avis en deux mots : Une lecture agréable qui m’a fait voyager. Si vous aimez les quêtes initiatiques où les personnages cherchent du sens à ce qu’ils vivent, alors vous êtes au bon endroit ! Malgré les 850 pages qui m’ont paru un peu longuettes, ce livre a de quoi donner le sourire.


↠ cliquez ici ↞


Résumé : Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple. Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.
Mon avis en deux mots : J’ai toujours aimé ce genre d’histoires qui alterne entre le présent et les souvenirs du passé. Il faut aussi noter que le style de l’auteur (bien que traduit) est simple et rythmé ! Si vous cherchez une histoire qui fait l’éloge de la vie et de l’amour que l’on peut porter à nos proches, alors ce livre est fait pour vous !


↠ cliquez ici ↞


Résumé : À quatre-vingt-seize ans, Doris vit seule à Stockholm. Elle n’a plus aucune famille si ce n’est une petite-nièce aux États-Unis. Son bien le plus précieux est un carnet qu’elle possède depuis 1928, qui contient le souvenir des gens qu’elle a rencontrés au fil de son existence et dont elle a rayé les noms à mesure qu’ils ont quitté ce monde. De l’excentrique bourgeoise pour qui elle a travaillé enfant à l’amour de sa vie rencontré à Paris, de la veuve qui lui a appris l’anglais sur le bateau l’emmenant à New York aux plus grands couturiers français qui l’ont vue défiler, de l’artiste suédois devenu son confident à sa propre sœur, au destin douloureux, l’existence de Doris est une épopée romantique, tragique et émouvante.



Mon avis en deux mots : Des témoignages divers, un texte qui met en valeur une parole confiée malgré les dangers et un dessin intelligement pensé, voilà les principaux atouts de cette BD. Avec cette bande dessinée : “La parole est donnée à ceux qu’on entend jamais”


↠ cliquez ici ↞


Résumé : En Iran, les jeunes ne sont pas plus libres aujourd’hui. Rien n’a changé depuis l’arrivée au pouvoir de Hassan Rohani et l’accord signé avec les grandes puissances occidentales sur le contrôle du programme nucléaire iranien. Ces témoignages ont été recueillis sous la présidence de Mahmoud Ahmadinejad puis durant celle de son successeur, Hassan Rohani, qualifié de réformateur par la communauté internationale. La jeunesse essaie-t-elle encore de se révolter contre le régime des mollahs, comme en 2009 ? Gila, Saeedeh, Omid, Leïla, Vahid et tous les autres ont moins de 30 ans. Ils viennent de tous les milieux sociaux, nous les avons rencontrés dans tout le pays. Ces jeunes ne cherchent plus à s’opposer à un régime trop fort pour eux, ils ont désormais un seul objectif, un impératif, une obsession : s’aimer. Malgré le régime. Malgré la tradition.
Mon avis en deux mots : Si le phénomène de l’intégrisme religieux prenant d’assaut un pays vous intéresse, alors ce livre pourrait être fait pour vous ! La prose de l’auteur est familière, parfois crue et rend parfaitement crédible le témoignage de ce jeune garçon enrôlé dans une guerre qui n’est pas la sienne.


↠ cliquez ici ↞


Résumé : On est au Mali, dans un sanglant bouillon d’intolérance, sous la férule des islamistes conduits par le calife Mabu Maba dit Fieffé Ranson Kattar Ibn Ahmad Almorbidonne, et aux prises avec la férocité des gamins imams. Un artiste peintre, par ailleurs ancien condisciple du faux calife, est pris dans les nasses de l’obscurantisme. On détruit sa famille, on détruit son atelier, ses tableaux et ses sculptures partent en fumée. Seule lui reste encore sa tête pleine d’ironie pour tenir tête aux envahisseurs, inoubliable figure de notre époque plombée de fanatismes, père à la fierté frêle et ulcérée, artiste à l’humour ravageur, homme à la dignité désemparée et exemplaire… C’est un enfant qui raconte.




Mon avis en deux mots : Si vous aimez les histoires poignantes et vraies de personnes ayant connu des moments sombres, mais qui s’en sont sortis, alors “La consolation” est surement un témoignage qui vous touchera ! Il encourage tout un chacun à consoler son enfant intérieur et à briser l’omerta qui entoure les abus sur mineurs.


↠ cliquez ici ↞


Résumé : C’est mon histoire, celle de Poupette, à qui il manquait un morceau d’existence aussi vital qu’un battement de cœur. J’ai assemblé, une à une, les séquences du saccage d’une innocence, comme on recompose une photo que les coupables ont un jour sciemment déchirée. Aujourd’hui, je suis Moi, intégralement, plus forte. Consolée. Dans ce récit sensible et délicat, Flavie Flament évoque la trahison des adultes qui lui ont ravi son corps et son innocence. C’est aussi l’histoire d’une renaissance.

Mon avis en deux mots : Voilà un roman qui a frôlé de très près le coup de coeur ! J’ai aimé l’écriture accessible de l’auteur ainsi que la forte spiritualité qui se dégage de ses personnages. De plus, la question de l’assimilation forcée des populations amérindiennes (qui ne sont toujours pas dédommagés – à ma connaissance – par le gouvernement canadien) est très bien menée !


↠ cliquez ici ↞

Résumé : 1919. Nord de l’Ontario. Niska, une vieille Indienne, attend sur un quai de gare le retour d’Elijah, un soldat qui a survécu à la guerre. À sa grande surprise, l’homme qui descend du train est son neveu Xavier qu’elle croyait mort, ou plutôt son ombre, méconnaissable. Pendant trois jours, à bord du canoë qui les ramène chez eux, et tandis que sa tante essaie de le maintenir en vie, Xavier revit les heures sombres de son passé : l’engagement dans l’armée canadienne avec Elijah, son meilleur ami, et l’enfer des champs de bataille en France…

Livre(s) lu(s) mais non chroniqué(s)


J’ajoute cette partie à mes bilans pour y faire paraître les livres dont je ne souhaite pas développer mon avis en détail. Elle regroupe donc les livres qui touchent à ma foi, à mes études, bref, ce sont les lectures qui ne touchent pas forcément les personnes qui me lisent ici, mais qui sait ! Je choisis tout de même de les faire apparaître dans ce bilan pour leur donner une petite visibilité et donner mon avis en deux mots 🙂 !


→ Apprendre la mort – C.S. Lewis

Mon avis en deux mots : J’ai beaucoup aimé lire ce témoignage. Je l’ai trouvé vrai, très loin de l’image bisounours et simplette qu’on donne au deuil en règle générale. L’auteur est perdu et l’avoue sans crainte. ⠀ Le lecteur peut cheminer avec lui et sera surpris des quelques éclaircies et pistes données par celui-ci.



Résumé : Comment survivre à nos défunts ? « Sans pathos, sans niaiserie, C. S. Lewis, après la mort de sa femme, a écrit cette traversée d’un paysage de cris. En refermant Apprendre la mort, on éprouve la gratitude ressentie vis-à-vis de l’éclaireur, d’un esprit dont le tranchant a ouvert un chemin dans la forêt obscure qui a manqué de nous avaler et que l’on laisse à présent derrière soi, tandis que le ciel s’ouvre à nouveau. Un livre de première nécessité, une sorte de plan à même d’aider chacun à s’orienter dans le chaos et la béance du deuil. Une leçon de lucidité, de noblesse aussi. La leçon d’un courage salutaire, seule façon de rendre justice à l’amour. » M. T.


Abandon(s)


Il y a bien longtemps, il m’était impossible d’abandonner un livre sous peine de me sentir coupable. Aujourd’hui, c’est différent ! J’estime qu’il y a beaucoup d’ouvrages à découvrir, je n’ai donc aucun soucis à reposer un bouquin. Je choisis quand même de les faire apparaître ici 🙂 !


Pourquoi un abandon ? : Clairement à cause de l’ennui. La plume est très travaillée, j’ai d’ailleurs recopié pas mal de passages dans mon carnet de citations, mais cela n’aura pas suffit à me faire accrocher. Dommage…


Pourquoi un abandon ? : J’ai été emballée par les 50 premières pages et ensuite tout est retombé comme un soufflet ! Je ne m’attendais pas à ce que l’auteur fasse intervenir du fantastique dans une histoire que j’espérais réaliste. Bref, c’est déjà mon troisième Musso, et je n’y arrive toujours pas !

Pour lire mon dernier bilan, clique ici ! 👋