Le mois de septembre aura été plus calme, côté lecture. Avec la rentrée, les cours qui ont repris, mon mémoire, je n’ai pas eu autant de facilité à allier tout ça harmonieusement. J’ai tout de même lu 6 livres, passé de bons moments de lecture sans toutefois avoir de coup de ❤. Et hop voilà un condensé de celles-ci avec les liens qui te mèneront aux avis plus complets et infographies. J’espère que tu auras pu faire de ton côté de belles découvertes ! 😊


Bilan de mes lectures du mois se septembre


millesoleilssplendides

Mon avis en deux mots

Si tu aimes les histoires qui touchent aux émotions, au handicap, à la question de la souffrance et de la solitude ; si tu aimes les plumes délicates et pleines de sensibilité, alors « Mes amis ne savent pas lire » peut vraiment être un livre à mettre entre tes mains.






↠ cliquez ici ↞


Résumé

1968. Jean-Philippe vit seul à la campagne, enfermé entre sa routine et les pages de ses livres. Il occupe son temps libre en offrant des moments de lecture à ses amis peu ordinaires. Tel une fleur poussant au milieu du bitume, il peine à trouver la force de s’épanouir. Une simple rencontre suffit à briser son équilibre. En dépit de son handicap, il sera alors forcé d’affronter le regard des autres et de s’ouvrir. Parviendra-t-il pour autant à vaincre sa solitude ? Un roman sur l’amour et l’oubli, sur la vie et la mort.





Mon avis en deux mots

En bref, si tu aimes les histoires qui traitent de la condition féminine et des souffrances que vivent encore actuellement de nombreuses femmes à travers le monde ; si tu souhaites en savoir un peu plus sur l’Afghanistan et ses coutumes et que tu cherches une histoire qui te prenne au ventre, alors « Mille soleils splendides » saura éclairer tes soirées.



↠ cliquez ici ↞


Résumé

Forcée d’épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l’arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quatorze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D’abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l’Afghanistan.Mais parviendront-elles jamais à s’arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs ” mille soleils splendides ” ?

Mon avis en deux mots

En somme, j’ai trouvé que cette histoire était agréable, quoiqu’un tantinet tirée par les cheveux à certains endroits. Si tu cherches un récit brut, assez rentre dedans et teinté d’un humour malaisant, alors tu peux tenter !






↠ cliquez ici ↞


Résumé

Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvais goût de mourir trop jeune. Bibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc, très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d’à côté, dont l’apparence l’agace autant que le tape-à-l’œil de la stèle qu’il fleurit assidûment. Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s’en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée dose d’autodérision. Chaque fois qu’il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimetière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie. Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous deux éblouis… C’est le début d’une passion dévorante. C’est avec un romantisme ébouriffant et un humour décapant que ce roman d’amour tendre et débridé pose la très sérieuse question du choc des cultures.

Mon avis en deux mots

Ce conte moderne est plutôt sympa à lire si tu le trouves dans une boite à livres ou à moindre coût. Il est court et se lit donc très vite, ce qui peut être agréable à engloutir entre deux bons pavés. Je note tout de même que le background culturel de l’auteur m’a parfois fait grincer des dents par des réflexions un peu « bateau ».



↠ cliquez ici ↞


Résumé

Cinq personnes que vous avez croisées de votre vivant vous attendent là-haut. Leur sort est intimement lié au vôtre, et pourtant vous ne les connaissez pas forcément. Ces cinq rencontres, belles ou terribles, vous révéleront les fils invisibles qui nous relient tous les uns aux autres. Ignorant tout cela, le vieil Eddie, chargé de l’entretien des manèges d’une fête foraine, fait ses premiers pas là-haut. Au fil des rencontres qui lui sont destinées, il découvrira les clefs de la vérité pour plonger enfin dans une bienfaisante éternité.












un peu beaucoup à la folie

Mon avis en deux mots

En bref, « un peu, beaucoup, à la folie » est un bon roman, avec une intrigue saisissante et des personnages profondément travaillés. J’aurais toutefois apprécié qu’il soit plus court étant donné un certain nombre de répétitions inutiles.










↠ cliquez ici ↞

Résumé

Trois couples épanouis. De charmants enfants. Une amitié solide. Et un barbecue entre voisins par un beau dimanche ensoleillé : tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Alors, pourquoi, deux mois plus tard, les invités ne cessent-ils de se répéter : « si seulement nous n’y étions pas allés » ?



Mon avis en deux mots

En bref, j’ai vraiment apprécié ce livre (qui a d’ailleurs été adapté en film et que je souhaite voir) ! Il est court, direct et ne tombe pas dans les écueils habituels de la maladie surexploitée pour émouvoir le plus possible. Eric-Emmanuel Schmitt a ce talent de construire des histoires touchantes et cela en quelques chapitres seulement. Je note tout de même que ce livre semble plus à destination des jeunes adolescents, même s’il se lit très bien à l’âge adulte.





↠ cliquez ici ↞

Résumé

Oscar a dix ans et il vit à l’hôpital. Même si personne n’ose le lui dire, il sait qu’il va mourir. La dame rose, qui le visite et « qui croit au ciel », lui propose d’écrire à Dieu pour qu’il se sente moins seul. A travers cette correspondance originale le récit aborde, du point de vue de l’enfance, des questions philosophiques et existentielles : la maladie, la souffrance et la mort, la rencontre avec l’autre et avec le mystère…

Pour lire mon bilan du mois d’avant, clique ici ! 👋