Auteur : Thomas Jauffret

Edition : Salvator

Nombre de pages : 169 pages

 




Résumé :

A priori, cette injonction pourrait s’adresser à une communauté monastique, mais le but premier de Thomas Jauffret est d’interpeller ici les entrepreneurs et plus largement les acteurs de l’économie. Nous traversons aujourd’hui en effet une crise écologique, financière, économique et managériale à laquelle l’actuelle pandémie a ajouté une dimension sanitaire d’une ampleur inédite. On a beaucoup dit que celle-ci pourrait être l’occasion d’un changement de pratiques ou de mentalités. Et si l’entreprise, au-delà du seul but du profit ou de la croissance, n’avait pas aussi pour objectif de nous rendre meilleurs ? Et si elle pouvait participer au bien commun et permettre à chacun de retrouver un réel équilibre de vie personnel, familial, culturel et spirituel ? Au-delà du rêve ou de l’utopie, c’est une réalité accessible vers laquelle il faut tendre, avance Thomas Jauffret. Averti des derniers modèles d’entreprise et de la culture contemporaine, nourri de la spiritualité bénédictine et de la doctrine sociale de l’Église, il invite à expérimenter avec audace ce nouveau paradigme dont le triptyque « aime, prie et travaille » indique bien les lignes de force.

Lis moi !


Pourquoi lire “Aime prie et travaille” ?



« Aime prie et travaille » m’a attiré par son titre, parce qu’il emprunte cette injonction à la tradition monastique. Je me suis demandé de quoi allait parler ce livre et s’il proposait une réflexion sur le rapport ou l’équilibre entre foi et travail.


Une envie de changement

L’auteur part d’un principe simple : la crise sanitaire que nous traversons est sans précédent. Mais elle permet aussi de souligner les forces et limites de notre système économique et sociétal. Thomas Jauffret pointe aussi les changements de mentalités qui s’opèrent depuis quelques années chez les consommateurs.

La surconsommation et l’accumulation de biens ne nous ont manifestement pas rendus plus heureux, et cela malgré toutes les promesses publicitaires vantant le contraire. La planète est elle aussi à bout de souffle, tiraillée et épuisée par nos besoins toujours croissants. De plus en plus de personnes se rendent compte des limites de leur mode de vie et aspirent à vivre autrement.


Une ère de mutations

Ce changement n’est pas encore installé, nous nous situons dans une ère de profondes mutations. Par ce livre, l’auteur souhaite apporter sa réflexion sur le travail pour une société qui nous voudrait vraiment du bien. Profondément marqué par sa foi, de la spiritualité bénédictine et de la doctrine sociale de l’Église, Thomas Jauffret nous propose de servir l’autre par le biais de notre travail. Comment ? En mettant sans cesse l’humain au centre de tout et en s’inspirant de la devise « Aime, prie et travaille ».


Conclusion

Si le livre m’a parfois un perdue à cause des nombreux anglicismes employés (sans notes de bas de page pour m’aider), j’ai trouvé ses arguments assez simples à comprendre. J’ai tout de même trouvé que les réflexions qu’il développe étaient plus à destination d’entreprises plutôt qu’à de petits entrepreneurs. À défaut de tout révolutionner, ce petit livre m’a permis de réfléchir au rapport entre foi / valeurs et travail.


infographie aime prie et travaille