Auteure : Agatha Christie

Edition : Le livre de poche

Nombre de pages : 254 pages




Résumé :

Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. A cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les “plus de onze ans.” Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. “Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ? “se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

Lis moi !


Pourquoi lire “La fête du Potiron” ?



Hello cher lecteur ou chère lectrice ! 👋 Je souhaite te parler de la lecture fait en commun avec mon club de lecture. D’ailleurs, si jamais tu souhaites le rejoindre, n’hésite pas à me contacter par mail (onglet contact) !

Un meurtre et des pommes

Une fête d’Halloween pour les plus de onze ans est organisée par Mrs Drake et quelques bénévoles. Dans l’idée, c’est plutôt chouette, mais voilà qu’une jeune fille qui se vantait justement d’avoir été témoin enfant d’un meurtre y meurt, noyée dans un seau remplit de pommes. Hercule Poirot arrive donc à la rescousse de cette enquête qui est ma première de la grande Agatha Christie !

Une lecture addictive

Le premier des mots que je souhaite attacher à ce livre est : addictivité. Il est bien difficile de déguster ce récit par petits bouts, tant l’envie d’en connaître la fin m’a tenaillé. L’intrigue est ficelée à la manière d’un cluedo : un meurtre, plusieurs suspects et des indices qui nous embrouillent bien la tête. On lit ce livre d’autant plus vite, qu’il est principalement composé de dialogues. Ce dynamisme littéraire m’a beaucoup plu et m’a donné envie de découvrir d’autres enquêtes de cette autrice.

Des portraits assez clichés

Il est toutefois surprenant que la psychologie des personnes ne soit pas plus fouillée. Les portraits sont assez typés, de sorte à concentrer uniquement le lecteur sur la logique et la résolution de l’enquête. Du coup, j’aurais surement encore plus apprécié « La fête du potiron » si ces personnages avaient été plus nuancés.

Une ambiance qui détonne

L’ambiance halloween et « so british » m’a complètement conquise ! Hercule Poirot l’illustre d’ailleurs fort bien en incarnant ce cliché de « l’homme britanique » aux moustaches bien lustrées !


Conclusion

En conclusion, si tu cherches un roman policier pour t’accompagner en période d’halloween ou même après (il n’y a pas de règles ici) avec une intrigue à la cluedo, alors « La fête du Potiron » est pour toi !