Auteur : Eric-Emmanuel Schmitt

Edition : Albin Michel

Nombre de pages : 576 pages




Résumé :

Cette Traversée des temps affronte un prodigieux défi : raconter l’histoire de l’humanité sous la forme d’un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd’hui naissance et nous propulse d’un monde à l’autre, de la préhistoire à nos jours, d’évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent. Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au coeur d’une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s’est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l’Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

Lis moi !


Pourquoi lire “La traversée des temps T1 : Paradis perdus” ?

Paradis perdus : Le début d’un projet titanesque

Tu connais surement mon amour pour les livres d’Eric-Emmanuel Schmitt ! Il fait partie de mes auteurs chouchous, ne m’a jamais déçue et possède un talent de conteur incroyable. Le livre dont je te parle aujourd’hui est le premier de ce qu’il prévoit être une longue saga composée de 8 tomes, rien que ça ! 25 ans, c’est le temps qu’il a fallu à Eric-Emmanuel Schmitt pour imaginer, ébaucher et construire ce récit ! Bref, j’ai lu ce pavé de presque 600 pages et je compte bien te donner l’envie de tenter l’aventure à ton tour.

Une histoire de voyage dans le temps

L’histoire s’ouvre avec Noam, un homme qui se réveille dans un monde moderne en ne sachant pas bien ce qu’il fait là. Très vite, il éprouve le besoin de se poser pour raconter d’où il vient et le lecteur/la lectrice repart en sens inverse, dans son passé le plus lointain. On le découvre jeune, à l’époque du Néolithique (autrement dit, il y a très très longtemps), marchant dans les pas d’un père charismatique et autoritaire. Il raconte son quotidien, mais aussi les défis auxquels sa tribu doit faire face. Mais soudain, la nature paradisiaque qui l’abrite s’irrite et menace de l’engloutir tout comme les siens. Dans ce tome 1, c’est donc le mythe fondateur du déluge qui est revisité ! Mythologie, religion, science, fiction, tout s’entremêle avec équilibre et brio.

De l’originalité et beaucoup d’imagination

La première des choses que je remarque, c’est qu’Eric-Emmanuel Schmitt arrive presque à rendre la période de la Préhistoire sexy ! En effet, on ne peut pas dire que la littérature favorise beaucoup cette période historique… L’intrigue de cette épopée est originale et le projet de raconter l’histoire de l’humanité sous forme de fiction est un projet titanesque ! Les personnages sont aussi sympathiques à découvrir, j’ai d’ailleurs particulièrement aimé celui de Noura (je ne t’en dis pas plus héhé).


Conclusion

Si la plume de l’auteur est toujours aussi douce à découvrir, j’ai parfois trouvé son style forcé et répétitif. Toutefois, l’intrigue m’a surprise par son originalité et a comblé mon envie d’aventures. Encore une fois, Eric-Emmanuel Schmitt a frappé et c’est encore pour le meilleur !


infographie la traversée des temps