Auteure : Geneviève Senger

Edition : Presses de la cité

Nombre de pages : 348 pages




Résumé :

Lorsqu’en 1919 Jules Maistre prend son poste d’instituteur en Alsace, alors tout juste restituée à la France, il débarque de l'” intérieur ” avec ses idéaux laïques et sa foi républicaine, mais découvre que tout y est différent. Ses élèves ne parlent pas le français et, Concordat oblige, la religion est enseignée à l’école. Pourtant, au fil des ans, Jules s’attache à la région, à ses habitants et à leurs traditions. Il a surtout le cœur tiraillé entre deux femmes aussi admirables que différentes, Lola et Judith, tandis que déjà, outre-Rhin, le ciel s’obscurcit.

Un homme aux prises avec sa conscience et son cœur : une ode à la paix et à la tolérance.

Lis moi !

Nous sommes en 1919, l’Alsace vient d’être rendue à la France et ce n’est pas la première fois que cette région est ballottée d’un pays à un autre. Jules Maistre, jeune instituteur idéaliste est envoyé à cet endroit pour démarrer sa carrière. Arrivé sur place, les choses ne sont pas aussi simples qu’il l’avait imaginé.

En effet, à cause de son histoire, les locaux ne voient pas forcément tous d’un bon œil l’arrivée de cet étranger, d’autant que sa foi républicaine et son idéalisme anti-religieux s’entrechoquent à la pieuse foi de ces personnes. Jules doit donc trouver comment s’intégrer sans nier son identité, pas simple ! L’histoire serait trop simple s’il n’y avait pas en plus un beau triangle amoureux comme on les aime (ou pas héhé) !

L’Alsace… région préférée de mon petit coeur en mousse puisque j’y suis née et y ai grandi. J’avais de forts préjugés sur la littérature régionale, mais l’autrice m’a réellement convaincue de retenter l’expérience. Certains détails de l’histoire ne m’ont paru pas très crédibles (impossible de vous donner un exemple, sous peine de te spoiler) et Jules Maistre m’a parfois tapé sur le système, mais l’ambiance dans laquelle le livre nous plonge est réellement incroyable. Il y a peu de livres qui m’immergent comme ça, qui plus est dans un contexte historique que j’apprécie autant (les deux guerres mondiales ou l’entre deux).

Conclusion


Si l’histoire de l’Alsace t’intéresse, tu apprendras certainement quelques anecdotes croustillantes ! Et si tu souhaites un livre avec une ambiance douce et nostalgique situé dans le contexte si particulier de l’après-guerre, alors je te conseille les yeux fermés celui-ci.