Je ne suis pas fan des challenges. Le peu de fois où j’ai tenté de participer à l’un d’entre eux, je me suis très vite mis la pression pour y arriver. Tu me diras, il n’y a pas de quoi Léa, ce n’est que de la lecture. Eh bien, rien à faire, j’ai tendance à me stresser pour rien !

Pourtant, un défi en particulier me trotte dans la tête depuis quelques temps, celui de choisir un thème chaque mois et de lire deux livres sur celui-ci. Si tu le souhaites, tu peux bien entendu me suivre en reprenant le challenge et en le modulant à ta guise (en choisissant d’autres thèmes ou bien d’autres titres de livres). Voici mon programme des trois prochains mois :


Avril : le mois de Zola

Pourquoi ce choix ?

Parce que je ne connais de Zola que ce que j’ai pu lire au lycée et c’était clairement pas la bonne période pour moi ! Je l’ai détesté dès les premières lignes. Aujourd’hui, j’ai envie de lui redonner une chance de conquérir mon petit coeur de lectrice. Après tout pourquoi pas ? Les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes, si ? Je crois aussi que rares sont les livres vraiment mauvais. Ne pas les aimer, c’est souvent ne pas les avoir croisés au bon moment. Il y a un temps pour tout sous le soleil !

 

Résumé de “Au bonheur des Dames”

Octave Mouret affole les femmes de désir. Son grand magasin parisien, Au Bonheur des Dames, est un paradis pour les sens. Les tissus s’amoncellent, éblouissants, délicats. Tout ce qu’une femme peut acheter en 1883, Octave Mouret le vend, avec des techniques révolutionnaires. Le succès est immense.

Mais ce bazar est une catastrophe pour le quartier, les petits commerces meurent, les spéculations immobilières se multiplient. Et le personnel connaît une vie d’enfer. Denise échoue de Valognes dans cette fournaise, démunie mais tenace.

Zola fait de la jeune fille et de son puissant patron amoureux d’elle le symbole du modernisme et des crises qu’il suscite. Personne ne pourra plus entrer dans un grand magasin sans ressentir ce que Zola raconte avec génie : les fourmillements de la vie.

la bête humaine zola

Résumé de “La Bête humaine”

La bête humaine, c’est le conducteur de train Lantier, le fils de la pauvre Gervaise de L’Assommoir et la victime d’une folie homicide. S’il désire une femme, un atroce désir de sang l’étreint. La bête humaine, c’est aussi sa locomotive à vapeur, la Lison, une puissante machine aimée et entretenue comme une maîtresse.

Avec elle, il affronte une tempête de neige sur la ligne Paris-Le Havre et une effroyable catastrophe ferroviaire. C’est Séverine aussi, une femme douce qui aide pourtant son mari à tuer et projette de l’éliminer à son tour pour pouvoir vivre sa passion avec Lantier.

Dans cette fresque tourmentée d’amour et de mort, Zola peint la part sauvage de l’homme, qu’il soit bourgeois ou employé des Chemins de fer français. C’est en vain que l’homme maîtrise la machine s’il ne se maîtrise pas lui-même.


Mai : le mois de l’Orient

Pourquoi ce choix ?

Parce que l’Orient offre une palette de cultures et de traditions qui me sont complètement étrangères. En général, je choisis ce genre de lecture pour m’évader et comprendre d’autres systèmes de pensées. Lire, c’est voyager et c’est encore plus vrai lorsque je pars dans cette partie du monde. L’Asie me botte aussi beaucoup, je compte bien explorer ce thème dans les mois à venir !

photo livre le voile de teheran

Résumé de “Le voile de Téhéran”

“Quand j’ai repris mes esprits, je me trouvais chez cet homme, dans la chambre à coucher. Debout dans un coin de la pièce, je serrais étroitement contre moi le tchador blanc dont on m’avait affublée avant de me conduire dans cette maison.

J’essayais de ne faire aucun bruit, espérant qu’il ne remarquerait pas ma présence. Dans ce silence absolu, les larmes coulaient jusque sur ma poitrine. Mon Dieu, comment comprendre ces mœurs ?

Un jour, ma famille voulait me tuer sous prétexte que j’avais échangé quelques mots avec un homme que je connaissais depuis deux ans, sur lequel je savais beaucoup de choses, que j’aimais et que j’étais prête à suivre au bout du monde, et le lendemain elle prétendait m’obliger à coucher dans le même lit qu’un étranger dont j’ignorais tout et qui ne m’inspirait que de la terreur. “

Massoumeh, seize ans, n’a qu’un désir : poursuivre ses études. Un rêve accessible aux filles depuis que le shah a modernisé l’Iran. Mais quand ses frères découvrent qu’elle vit une histoire d’amour, très innocente, avec un voisin, ils la marient à un homme qu’elle ne connaît pas et n’a même jamais vu.

D’abord désespérée, Massoumeh se rebelle et prend son existence en main.

Ce roman d’une femme déterminée qui affronte son destin dans une société en plein bouleversement a connu le succès dans le monde entier.

photo livre marie marek halter

 

Résumé “Marie” :

“Existe-t-il une personne au monde qui ignorerait le nom de Marie, mère de jésus, celle qui engendra le plus grand bouleversement spirituel depuis la naissance du monothéisme ? Pourtant, ce que nous en disent les Evangiles se résume à quelques versets elliptiques et mystérieux.

Durant les années nécessaires à la rédaction de ce roman, dressant le portrait de ” ma Marie “, je me suis efforcé d’imaginer qui avait pu être cette Miryem de Nazareth, née en Galilée dans le chaotique royaume d’Israël en butte à l’occupation romaine.

Quels liens entretenait-elle avec la résistance et l’un de ses chefs les plus populaires, Barabbas ? Quels rapports avait-elle avec les esséniens de Damas, la secte des thérapeutes ? Et avec son lointain cousin jean le Baptiste ? Né en Pologne, où le culte de Marie domine l’Eglise catholique, j’ai été depuis mon enfance fasciné par le destin de cette jeune juive à l’origine du christianisme.

Un jour il fallait bien que je parte à sa recherche. Aujourd’hui, j’aimerais partager cette histoire passionnante avec vous.”


Juin : le mois entre terre et mer

Pourquoi ce choix ?

Dans une autre vie, je serai marin ! Depuis petite, je suis attirée par la mer et ses eaux profondes. L’opposition entre la mer et la terre, la fascination et l’émerveillement que l’on peut ressentir face à ces vastes étendues sont des choses que je souhaite explorer par la lecture. Pour cela, j’ai choisi “Une vie entre deux océans”, une histoire que j’ai découverte en film et adorée et entre “Ciel et Terre”.

photo livre une vie entre deux océans

Résumé de “Une vie entre deux océans”

Après avoir connu les horreurs de la Grande Guerre, Tom Sherbourne revient en Australie. Aspirant à la tranquillité, il accepte un poste de gardien de phare sur l’île de Janus, un bout de terre sauvage et reculé. Là, il coule des jours heureux avec sa femme, Isabel. Un bonheur peu à peu contrarié par leurs échecs répétés pour avoir un enfant.

Jusqu’au jour où un canot vient s’échouer sur le rivage. À son bord, le cadavre d’un homme, ainsi qu’un bébé, sain et sauf. Pour connaître enfin la joie d’être parents, Isabel demande à Tom d’ignorer les règles, de ne pas signaler « l’incident ». Une décision aux conséquences dévastatrices …

photo livre entre ciel et terre

Résumé de “Entre ciel et terre”

“Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon.

Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le cœur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires.”

Parfois, à cause des mots, on meurt de froid. Comme Bardur, pêcheur à la morue islandais, il y a un siècle. Trop occupé à retenir des vers du Paradis perdu de Milton, il oublie sa vareuse en partant en mer.

De retour sur la terre ferme, son meilleur ami entame un périlleux voyage pour rendre à son propriétaire, un vieux capitaine devenu aveugle, le livre funeste. Pour savoir aussi s’il veut continuer à vivre.

Entre ciel et terre, d’une force hypnotique, nous offre une de ces lectures trop rares dont on ne sort pas indemne. Une révélation…